fbpx

OBLIGATION D’ISOLATION THERMIQUE EN CAS DE TRAVAUX IMPORTANTS DE RÉNOVATION 

Le guide d’application prévu par le décret du 30 mai 2016, relatif à l’obligation d’isolation thermique en cas de travaux importants de rénovation, vient d’être publié. Il précise les modalités concrètes d’application du décret qui s’applique depuis le 1er janvier 2017 et donne un cadre pour l’application et la justification des divers cas de dérogations possibles..

Ce guide d’application précise les modalités d’application du décret n° 2016-711 du 30 mai 2016.

Pour mémoire, ce dernier oblige les maîtres d’ouvrage, pour les devis signés à compter du 1er janvier 2017, « d’embarquer » des travaux d’isolation thermique en cas de travaux de ravalement de façade, de réfection de toiture ou d’aménagement de locaux en vue de les rendre habitables.

 

Toutefois, des dérogations prévues par la réglementation peuvent s’appliquer à de nombreux projets de rénovation. Les modalités concrètes pour déterminer et justifier l’application de ces dérogations sont précisées dans le guide. Ainsi, l’obligation ne s’applique pas en cas de contrainte :

• Technique : si les travaux d’isolation entraînent un risque de pathologie du bâti ;

• Juridique : notamment si les travaux d’isolation ne sont pas compatibles avec les règles d’urbanisme ;

• Architecturale : si les travaux d’isolation altèrent la qualité architecturale du bâtiment ou des environs ;

• Ou économique : si les travaux d’isolation ne sont pas rentables, à savoir si le temps de retour sur investissement du surcoût induit par les travaux d’isolation est supérieur à 10 ans.

 

Le guide En téléchargement ici:  http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/fiche-ravalement-refection-toiture-amenagement-travaux-isolation.pdf

Comment calculer le « R » ou Résistance Thermique

Comment calculer le « R » ou Résistance Thermique

Pour financer l’isolation par les prêts à taux zéro les banques demandent de préciser quel sera le « R » des différentes parois des bâtiments.

D’autre part les réglementations techniques du bâtiment (RT 2012 et RT 2020) imposent et imposeront des « R » toujours plus élevées, c’est pourquoi il faut savoir comment se calcule cette résistance.
Il faut d’abord connaître le lambda du matériau qui est toujours donné par le fabricant, il est inscrit sur les fiches techniques, il s’exprime en Watt/m2.Kelvin . Ensuite il suffit de diviser l’épaisseur du matériau choisi (en mètre) par le lambda pour obtenir le « R » , exemples :

EPAISSEUR LAMBDA (λ) R
5cm ou 0,05m 0,042 1,19
10cm ou 0,10m 0,038 2,63
14cm ou 0,14m 0,039 3,59

Pour calculer la résistance thermique totale d’une paroi, il suffit de cumuler les « R » des différents matériaux.
Cependant il faut retenir que ceci n’est que de la théorie et que la valeur « R » qui permettra ensuite de dimensionner un moyen de chauffage dépend beaucoup de la mise en œuvre des isolants et en particulier de leur étanchéité à l’air.

Détails des valeurs R retenues pour les aides

Les aides d’ Etat et les valeurs d’isolation requises pour les obtenir sont présentées sur le document suivant publié par l’Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie)

Documents joints

guide_ademe_aides_financieres_habitat2013