fbpx

CITE

Crédit d’impôt transition énergétique

Le crédit d’impôt fenêtres et portes finalement prolongé jusqu’au 1er juillet par les députés

                (AFP, jeudi 9 novembre 2017 à 11h55)

Après plusieurs changements de version, l’Assemblée nationale a maintenu jeudi le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) en 2018, mais en excluant le changement des portes d’entrée, fenêtres et volets isolants à partir du 1er juillet prochain. Les députés ont adopté en commission un amendement du rapporteur général Joël Giraud (LREM) au projet de budget

2018, qui proroge le CITE jusqu’au 31 décembre 2018, mais réduit le taux applicable aux fenêtres, volets et portes de 30 à 15 % au 1er janvier (au lieu du 27 septembre 2017 dans le projet initial du gouvernement) et le supprime au 1er juillet (au lieu du 27 mars). Les chaudières au fioul seront également exclues du champ du CITE à compter du 1er janvier (au lieu du 27 septembre).

OBLIGATION D’ISOLATION THERMIQUE EN CAS DE TRAVAUX IMPORTANTS DE RÉNOVATION 

Le guide d’application prévu par le décret du 30 mai 2016, relatif à l’obligation d’isolation thermique en cas de travaux importants de rénovation, vient d’être publié. Il précise les modalités concrètes d’application du décret qui s’applique depuis le 1er janvier 2017 et donne un cadre pour l’application et la justification des divers cas de dérogations possibles..

Ce guide d’application précise les modalités d’application du décret n° 2016-711 du 30 mai 2016.

Pour mémoire, ce dernier oblige les maîtres d’ouvrage, pour les devis signés à compter du 1er janvier 2017, « d’embarquer » des travaux d’isolation thermique en cas de travaux de ravalement de façade, de réfection de toiture ou d’aménagement de locaux en vue de les rendre habitables.

 

Toutefois, des dérogations prévues par la réglementation peuvent s’appliquer à de nombreux projets de rénovation. Les modalités concrètes pour déterminer et justifier l’application de ces dérogations sont précisées dans le guide. Ainsi, l’obligation ne s’applique pas en cas de contrainte :

• Technique : si les travaux d’isolation entraînent un risque de pathologie du bâti ;

• Juridique : notamment si les travaux d’isolation ne sont pas compatibles avec les règles d’urbanisme ;

• Architecturale : si les travaux d’isolation altèrent la qualité architecturale du bâtiment ou des environs ;

• Ou économique : si les travaux d’isolation ne sont pas rentables, à savoir si le temps de retour sur investissement du surcoût induit par les travaux d’isolation est supérieur à 10 ans.

 

Le guide En téléchargement ici:  http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/fiche-ravalement-refection-toiture-amenagement-travaux-isolation.pdf

Sarking, Isolation des toitures en 2015

Sarking

Qu’est-ce que le sarking ? Comment isoler une maison par l’extérieur ? Quel est le coût des travaux d’isolation d’une toiture par l’extérieur ? Le sarking, pour quelle toiture de maison ?

Sarking : procédé d’isolation sur chevrons

Si vous projetez une rénovation totale de toiture ou une nouvelle construction, sachez que le sarking est la méthode d’isolation en 2015 ! Ceci grâce aux hautes performances de ce procédé d’isolation, aux économies d’énergie (suppression des ponts thermiques) et du prix du sarking. Le sarking s’adapte à toutes les pentes de toiture.

Le sarking : économique, résistant et facile à poser
La technique du sarking est un excellent compromis pour votre maison. Économique, résistant et facile à poser, il ne nécessite qu’un minimum d’outils pour des résultats optimaux et durables.
Cette méthode se popularise actuellement en France grâce aux performances thermiques et phoniques. Pour les nombreux avantages du sarking, ce procédé rencontre en 2014 un succès grandissant

Prix du sarking : est-il plus cher qu’une isolation traditionnelle du toit ?

Montant du devis moyen d’une entreprise de couverture pour une isolation en sarking :
Une estimation du coût d’une isolation par l’extérieur, le sarking : il faut compter environ 200€ le m2 de toiture.
En plus des importantes économies d’énergie réalisées, les artisans couvreurs installent une isolation sur chevrons plus rapidement qu’une isolation classique de la toiture.

Prix moyen des matériaux pour faire les travaux de sarking vous-même :
Si vous désirez faire les travaux de sarking vous-même, le prix du matériel est en moyenne 40€ le m². Mais ce coût dépend énormément du type et de la gamme des matériaux achetés. Cela peut rapidement monter et atteindre 60€ le m² de toiture pour des matériaux hautes performances.

Prix moyen des matériaux pour une isolation classique :
Cependant, le sarking est proposé à un prix supérieur à un procédé traditionnel. En cause, sa popularité récente. Beaucoup d’entreprises de couvertures doivent former leurs couvreurs, etc. Il y a donc un manque de couvreurs experts en sarking.
Pour votre information, le prix au m² d’une isolation classique (traditionnelle) est divisé par deux environ (20€ / 30€).

Les avantages du sarking et les étapes de mise en place en détail
Le sarking offre de nombreux avantages : absence de travaux à l’intérieur de la maison, suppression des ponts thermiques et rendu déco magnifique. Le sarking est particulièrement recommandé lors d’une rénovation complète de la toiture ou d’une construction neuve par exemple.

Sarking : mise en place et performances
Ce procédé, aussi appelé isolation continu de la toiture par l’extérieur, est rapide à mettre en place et offre d’excellentes performances d’isolation pour un coût légèrement plus élevé.
La méthode du sarking est très simple : il s’agit d’installer par couches successives sur une charpente traditionnelle les éléments de la toiture.

Voici le sarking plus en détails :
Mettre la charpente à nu
Pour éviter les ponts thermiques, poser des panneaux de bois isolés
Poser un second isolant, des panneaux en laine de bois rigides ou souples par exemple, sur la charpente
Ensuite, des chevrons puis contre-chevrons sont fixés pour assurer une ventilation de la toiture
Des liteaux sont mis en place sur ces derniers pour emprisonner l’isolant
Replacer vos tuiles ou ardoises. Le sarking fonctionne avec tout type de couverture.

Le sarking offre-t-il de meilleures performances ?

Il faut savoir qu’une perte de 30% du chauffage d’une maison s’évacue par le toit lorsque la maison. Cette perte d’énergie est évitée grâce à l’isolation par l’extérieur.
La preuve en est que le sarking est utilisé depuis de nombreuses années dans des zones montagneuses confrontées à un climat rude (neige, vent, …). Cette technique se développe de plus en plus en France. Il faut dire que ses performances thermiques et acoustiques sont élévées et ses avantages nombreux. Elle est notamment conforme aux normes DTU.

Avantages déco du sarking, est-ce design ?
Le sarking offre un important potentiel de décoration. En effet, l’isolation par l’extérieur d’une toiture permet de réaliser des décorations intérieures tendances et design. Les charpentes, poutres ainsi que le plafond en bois massif par exemple restent apparents.
Aussi, en évitant les surépaisseurs d’une isolation intérieure, le sarking permet de gagner du volume à l’intérieur de votre maison. De quoi ravir les propriétaires attachés à la décoration de leur intérieur et à la hauteur sous les plafonds.

Comment trouver un artisan couvreur expert du sarking ?

Le plus dur est peut-être de trouver une entreprise de couverture qui est experte de cette technique et la pratique. En effet, le sarking est de plus en plus utilisé mais peu de professionnels le pratique encore.
Vous souhaitez être contacté pour avoir des informations sur la technique du sarking et obtenir des devis comparatifs ?
Cliquez ci-dessous :

Comment calculer le « R » ou Résistance Thermique

Comment calculer le « R » ou Résistance Thermique

Pour financer l’isolation par les prêts à taux zéro les banques demandent de préciser quel sera le « R » des différentes parois des bâtiments.

D’autre part les réglementations techniques du bâtiment (RT 2012 et RT 2020) imposent et imposeront des « R » toujours plus élevées, c’est pourquoi il faut savoir comment se calcule cette résistance.
Il faut d’abord connaître le lambda du matériau qui est toujours donné par le fabricant, il est inscrit sur les fiches techniques, il s’exprime en Watt/m2.Kelvin . Ensuite il suffit de diviser l’épaisseur du matériau choisi (en mètre) par le lambda pour obtenir le « R » , exemples :

EPAISSEUR LAMBDA (λ) R
5cm ou 0,05m 0,042 1,19
10cm ou 0,10m 0,038 2,63
14cm ou 0,14m 0,039 3,59

Pour calculer la résistance thermique totale d’une paroi, il suffit de cumuler les « R » des différents matériaux.
Cependant il faut retenir que ceci n’est que de la théorie et que la valeur « R » qui permettra ensuite de dimensionner un moyen de chauffage dépend beaucoup de la mise en œuvre des isolants et en particulier de leur étanchéité à l’air.

Détails des valeurs R retenues pour les aides

Les aides d’ Etat et les valeurs d’isolation requises pour les obtenir sont présentées sur le document suivant publié par l’Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie)

Documents joints

guide_ademe_aides_financieres_habitat2013