fbpx

Archive dans janvier 2018

Offre d’emploi 

Recrutement

Nous recherchons : un Couvreur Zingueur.Charpentier

Vous serez amené à travailler sur des chantiers de neuf et de rénovation, sur différent lieux.

Vos Missions :

Vous exécutez tous travaux de charpente, couverture et zinguerie en neuf et en rénovation.

En charpente : vous réaliserez des montages en bois massif, de la pose de bardage.

En relation avec la direction de l’entreprise, vous assurerez la préparation et l’organisation des chantiers.

Postes selon chantiers

Profil :

Vous devez impérativement :

– Avoir minimum un CAP charpentier / couvreur et 10 ans sur ce métier

– Maîtriser les DTU, être autonome dans l’analyse d’un dossier technique et préconisateur d’optimisations techniques.

– Etre meneur, persuasif et créatif pour s’adapter aux clients et aux aléas du projet.

Salaire : A convenir

Diplôme demandé.

Permis VL.

 

RÈGLEMENTATION THERMIQUE DANS LES BÂTIMENTS EXISTANTS

RÈGLEMENTATION THERMIQUE DANS LES BÂTIMENTS EXISTANTS

Un arrêté publié en 2017 vient modifier à partir du 1er janvier 2018 la réglementation thermique par éléments pour les bâtiments existants (RTex).
C’est l’occasion de vous proposer un rapide rappel des exigences concernant les fenêtres de toit.


Les bâtiments concernés
Tout remplacement ou création de fenêtre de toit en bâtiment existant (bâtiment d’habitation ou bâtiment tertiaire) est visé par la réglementation thermique existant par élément. Les bâtiments de plus de 1000 m² sont concernés quant à eux, en rénovation, par la Réglementation Thermique Globale.

Les exigences thermiques :
Thermique hiver :
Fenêtres nouvellement installées (en remplacement d’une fenêtre existante ou en création d’ouverture) :
Uw ≤ 1,9 W/m².K

En pratique toute solution de fenêtre de toit VELUX répond à cette obligation.
Confort d’été :
Facteur solaire Sw ≤ 0,15. 

En pratique cela revient à associer systématiquement un store pare soleil ou un volet à la nouvelle fenêtre

Obligation complémentaire liée à la ventilation :
La RTex précise que dans toutes les pièces de vie (hors cuisine et salle de bain), en bâtiment d’habitation, et dans les salles de classe et de repos des écoles (nouveauté à partir du 1er janvier 2018), au moins une fenêtre (verticale ou de toit) doit être équipée d’une entrée d’air.*
Pour les fenêtres VELUX, selon le type de VMC installée, autoréglable ou hygroréglable, les entrées d’air autoréglable ZOL et hygroréglable ZOH permettent de répondre à cette obligation.
*Ceci ne concerne pas les rénovations avec VMC double flux

NOUVELLE MOUTURE CITE POUR 2018

RENOVATION ENERGETIQUE – CITE

Le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) a opéré sa mue, après le vote définitif du Budget 2018. La FFB 67 vous détaille quels sont les nouveaux contours du dispositif réformé par le Gouvernement.

Après plusieurs semaines de débats, la réforme du Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) a finalement été validée avec le vote de la loi de finances pour 2018, fin décembre.

Que devient donc ce dispositif très utilisé dans le secteur de la construction ?

Le ministère de la Transition écologique et énergétique a précisé quels seront ses contours pour 2018, avant qu’il ne soit remplacé par un système de primes à compter de 2019.

 

Equipements exclus du dispositif pour toute l’année 2018

– Les portes donnant sur l’extérieur et les volets isolants (mais le taux de TVA à 5,5 % restant maintenu jusqu’à fin 2018). Le Gouvernement veut ainsi écarter le risque de voir des clients installant des portes blindées bénéficier du CITE.

 

Equipements maintenus dans le dispositif mais à un taux de 15%, jusqu’au 30 juin 2018

– Les fenêtres en cas de remplacement de simples vitrages ;

– Les chaudières au fioul à très haute performance énergétique, c’est-à-dire dont le seuil de performance atteint 91%. Par ailleurs, les dépenses d’acquisition relatives aux chauffe-eau thermodynamiques (ou pompes à chaleur dédiées à l’eau chaude sanitaire) sont plafonnées à compter du 1er janvier 2018 à hauteur de 3.000€ TTC.

 

Les clients peuvent-ils encore bénéficier du CITE version 2017 ?

– La version 2017 du CITE (taux à 30%, et ancien champ d’application en termes d’équipements) peut toujours être appliquée en 2018, à la condition que le devis ait été signé, avec engagement de versement d’un acompte, avant le 1er janvier 2018 (avec paiement courant 2018).

– Le même système prévaudra après le 30 juin 2018 ; les ménages qui justifieront de l’acceptation d’un devis et du versement d’un acompte avant le 1er juillet 2018 avec paiement des dépenses entre le 1er juillet et le 31 décembre 2018 pourront bénéficier des règles du CITE en vigueur entre le 1er janvier et le 30 juin 2018.